Association culturelle de Beauregard

Villa de Lengue



Presse

Article “la Dépèche“. 28 février 2020

Beauregard - Lot

Le contrebandier Mandrin était en scène

Samedi 22 février, l’association culturelle de Beauregard Villa de Lengue, a proposé dans la salle des fêtes une lecture et musique. Une soirée présentée par Jean-Luc Goss, nouveau président de l’association, devant une salle comble. D’ailleurs, à chaque programmation de Villa de Lengue, le public répond présent. Au programme : « Mandrin le contrebandier-Jeunesse prenez-moi en exemple ». 

L’exécution de Mandrin en 1755, soit 34 ans avant la Révolution française, a été l’un des ferments de la révolte qui éclata contre les pouvoirs de la monarchie séculaire. Louis Mandrin, originaire du Dauphiné, se met à la tête d’une troupe qui atteint quelque 2 000 contrebandiers. Il défie l’administration et l’impopulaire Ferme générale et ses taxes, ce qui lui vaut un extraordinaire soutien de la population et l’admiration de Voltaire. Il entrera dans la légende, surtout avec la fameuse « complainte de Mandrin » reprise par Yves Montand, Bernard Lavilliers, Julien Clerc… 

Le beau spectacle présenté par le conteur Jean-Michel Filiquier faisant la lecture de textes d’époque et la vielle accompagnant les chants anciens de Ben, montre, une fois de plus, que la culture à Beauregard continuera à nous surprendre dans ce petit village lotois.

Bernard Garibal



Affiches des évènements passés

Passez le pointeur sur le carré gris

pour mettre sur pause

Affiches : Atelier Goss